Actualités

Les étapes à suivre pour ouvrir un garage auto

Le marché des garages s’avère aujourd’hui moins sensible à la crise économique que bon nombre de secteurs, même s’il est quelques fois exposé à certains changements. Des études et investigations auprès de plusieurs propriétaires de garages auto et entreprises mécaniques ont révélé que le marché des garages est un secteur bien porteur aujourd’hui dans bon nombre de pays d’Europe et surtout en France.

Cet article est spécialement écrit pour vous guider dans votre projet d’ouverture de garage auto. Lisez-le donc et découvrez-y les grandes étapes pour ouvrir un garage auto.

Faire une bonne étude de marché

Un projet d’ouverture de garage auto demande avant tout une bonne étude de marché sans laquelle le projet ne saurait réussir. Il est crucial de s’informer en amont sur plusieurs éléments liés à la viabilité de votre projet (en tenant compte du micro et du macro environnement) afin d’identifier les facteurs favorables et les risques de tous ordres auxquels est exposé ledit projet. L’étude de marché est donc une étape essentielle dans l’élaboration de votre projet d’ouverture de garage. Elle consiste à :

  • étudier la potentielle clientèle (la demande) sur le marché local ;
  • identifier et analyser l’offre existante ;
  • penser et cibler des potentiels fournisseurs ;
  • étudier et se conformer à la réglementation du secteur en vigueur.

En effet, faire un sondage sur le marché local vous permettra d’avoir une idée de votre potentielle clientèle et de l’effectif qu’ils font (approximativement). Ce sera également une occasion pour vous de déterminer les facteurs (pannes, pluies, neiges, etc.) qui déclenchent les différents achats en matière de mécanique (pneus, rétroviseurs, batteries, huiles à moteur, etc.) chez les potentiels clients. La marque de préférence de la clientèle et les prix moyens de prestations mécaniques sont autant de renseignements qui doivent être également issus de votre sondage et de vos analyses sur le marché local.

Votre étude de marché sera vaine si vous la terminez sans avoir étudié l’offre existante. Identifier et analyser l’offre existante sera l’occasion pour vous de savoir ce qu’offrent réellement les concurrents aux clients et le niveau de satisfaction de ces derniers vis-à-vis des services qui leur sont offerts. Vous aurez ainsi de la matière pour pouvoir définir vous-même des perspectives pour votre projet et proposer de meilleures offres afin de vous différencier des concurrents.

Étant donné que la réputation d’une entreprise est conditionnée par la disponibilité et la qualité de ses produits et services, il est important que vous collaboriez avec les meilleurs fournisseurs. Votre étude de marché vous permettra donc de rechercher des fournisseurs vers qui vous tourner lors de l’achat de vos matériaux et outils de travail et d’avoir une idée de leurs procédures commerciales notamment leurs prix, la qualité de leurs articles, leurs modes de livraison, etc.

Il ne servira à rien de se lancer dans un projet d’ouverture de garage auto sans connaître au préalable les normes qui régissent votre secteur. Vous risquerez de mener des actions illégales ou de proposer des services non conformes à la réglementation à vos clients. Il vaut mieux faire cette étude en amont pour être sûr que vos prestations ne vous porteront pas préjudice à long terme. Vous devrez savoir par exemple que conformément à la réglementation du secteur en vigueur, tout garagiste a une obligation de résultat et une obligation d’afficher ses taux et tarifs horaires (TTC) à l’entrée du garage. Aussi devez-vous avoir une idée des règles portant sur le remorquage, le dépannage de véhicules, la gestion des déchets, etc.

Établir un business plan pour l’ouverture du garage auto

L’établissement d’un business plan pour votre projet est très crucial. C’est un document à deux volets (volet rédactionnel et volet financier) qui vous permettra non seulement de vérifier en amont la rentabilité de votre entreprise, mais aussi de convaincre vos partenaires financiers.

Il vous faudra intégrer dans le volet rédactionnel, tous les éléments de votre projet tout en mettant en avant sa pertinence (sur le plan opérationnel et sur le plan commercial) et ses différents atouts. Dans ce volet, vous devez prévoir clairement des stratégies uniques et pertinentes qui vous différencient d’autres garages auto. Étant donné que ceux-ci sont déjà bien installés et fonctionnent certainement depuis plusieurs années, il vous reviendra de proposer des services et produits rares qui attireront les clients et qui les emmèneront à préférer vos services à ceux des autres.

Le volet financier est le second volet phare du business plan. En effet, l’ouverture de votre garage auto demandera d’importantes dépenses. Voilà pourquoi il est important de ne pas sous-estimer ces dépenses, mais de vous lancer plus tôt dans une démarche de recherche de financement. Le volet financier de votre business plan vous permettra alors de réaliser un prévisionnel financier afin d’étudier entièrement le projet sur son plan financier pour pouvoir répondre aux préoccupations des potentiels bailleurs (quelles sont les ressources disponibles ? Quels sont les réels services proposés ? Le projet est-il rentable ? etc.). Il vous permet également de mesurer les risques financiers liés à votre projet d’ouverture de garage auto, de définir des objectifs clairs qui pourront convaincre les bailleurs.

Si vous n’avez pas les compétences nécessaires pour élaborer un business plan pour votre garage, ne paniquez pas. Il existe des moyens faciles aujourd’hui pour le faire. Il s’agit des logiciels de business plan conçus spécialement pour vous aider. Ces logiciels vous aideront dans votre rédaction en vous proposant des exemples à suivre et en vous aidant facilement dans vos calculs. Vous verrez votre document élaboré en un rien de temps et prêt à être transmis aux partenaires financiers.

Se sensibiliser sur la création d’entreprises

Pour ouvrir votre garage auto, il est essentiel que vous vous familiarisiez avec les notions de la création d’entreprises. Tout au début, rendez-vous à la chambre de commerce de la ville dans laquelle vous comptez implanter votre garage auto ou faites un tour au tribunal de commerce ou à la chambre des métiers pour vous renseigner sur les modalités d’ouverture de votre garage. Ceci vous emmènerait à faire obligatoirement un stage de gestion qui vous sensibilisera sur les problèmes éventuels et difficultés auxquels pourra faire face votre entreprise.

À l’issue de votre stage de gestion, vous pourrez déjà avoir une idée de l’emplacement de votre futur garage. Tâchez de trouver un local fiable et vaste qui répondra à vos attentes (les caractéristiques techniques en vue) et qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Rapprochez-vous ensuite de l’Institut national de la propriété industrielle pour remplir certaines formalités relatives au nom de votre garage.

La création d’entreprises exige l’obtention d’un Kbis (document officiel qui représente la carte d’identité de l’entreprise) qui implique le choix d’un local adéquat pour son entreprise, le choix du nom de l’entreprise, l’immatriculation de l’entreprise, sa déclaration et son adhésion à la caisse de retraite (3 mois après immatriculation) et au centre de gestion agréé (5 mois après l’immatriculation), etc. L’obtention d’un Kbis aujourd’hui est très simple grâce aux innovations de plusieurs professionnels. Vous pourrez donc obtenir votre extrait Kbis en un rien de temps (en moins d’une heure) et à moindre coût (29 euros HT).

Une fois que les notions et éléments de base sur la création d’entreprises sont connus et que vos investigations ont abouti, vous pourrez dès lors vous lancer dans l’ouverture de votre garage auto. À cet effet, il vous faudra choisir le statut juridique et l’immatriculation de votre entreprise.

Choisir le statut juridique et l’immatriculation de l’entreprise

Les statuts juridiques pour ouvrir un garage auto, il en existe plusieurs. Avant de choisir celui qui convient à votre garage en fonction de vos activités et de vos objectifs, il vous faudra bien analyser les avantages et inconvénients de chacun des statuts juridiques. Vous pourrez choisir d’opter par exemple pour une Société à Responsabilité Limitée (SARL) ou une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU). Tâchez de bien vous renseigner avant de vous engager, car certains statuts (Entreprise individuelle en nom propre ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée par exemple) réservent quelques fois des surprises en termes de cotisations sociales, lesquelles varient généralement d’une année à une autre.

Conformément aux exigences de la création d’entreprises, vous devez nécessairement faire immatriculer votre garage au registre du commerce. L’immatriculation de votre garage est une étape très importante qui vous demandera le rassemblement de plusieurs pièces et documents, quel que soit le statut juridique. Il s’agit par exemple du justificatif de siège, de votre pièce d’identité, d’un formulaire de création de garage auto, des copies des statuts signés, etc.

Acheter le matériel et les outils nécessaires

Votre projet d’ouverture de garage se concrétise progressivement. Pour acheter vos outils, matériels et équipements nécessaires à l’ouverture de votre garage, il vous faudra contacter simplement les fournisseurs que vous avez préalablement ciblés et avec lesquels vous avez signé des contrats.

Souscrire à une assurance garage

Votre garage auto comme tout autre garage ou comme toute entreprise ne sera certainement pas à l’abri de certains préjudices. Pour anticiper sur ces éventuels préjudices ou sinistres, il est conseillé de souscrire à une assurance multirisques (qui couvre vos véhicules, vos matériels, votre responsabilité civile professionnelle et votre responsabilité exploitation, etc.).

Penser à augmenter la visibilité du garage auto grâce à internet

Les bonnes affaires se font aujourd’hui en ligne. Plusieurs personnes se font de l’argent en proposant leurs services sur internet. À l’ouverture de votre garage auto, n’hésitez pas à créer un blog en ligne et à y publier les services, les produits que vous offrez dans votre garage. Si vous n’avez pas encore les aptitudes nécessaires pour créer un blog personnel, faites vos publicités directement sur des sites (comme Tirendo par exemple) fréquemment consultés par les clients en quête de prestations mécaniques.

Montre plus

Pierre

J'adore les voitures et encore plus les motos ! Je touche à tout, je les customise, les répare, je suis un grand fan de tuning. Ces engins n'ont donc plus aucun secret pour moi !

Articles Liés

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *