Actualités

6 astuces pour ne pas perdre votre permis de conduire

La violation du Code de la route constitue une infraction sanctionnée en France. Elle se réprime en fonction de la gravité du manquement. Généralement, le fautif supporte une amende, et l’administration effectue un retrait de point sur son permis de conduire. Si les délits routiers s’accumulent, vous risquez la suspension, le retrait ou l’annulation de votre permis de conduire. Dans ce cas, vous ne pourrez plus vous servir de votre véhicule. Cela représente un véritable désagrément. Découvrez quelques astuces pour échapper à la perte de votre permis.

Le respect du Code de la route

La meilleure astuce demeure le respect du code routier. Cela vous préserve de tout retrait de point. Par ailleurs, cette attitude vous protège des accidents. Vous évitez ainsi de mettre les autres usagers de la route en danger.

La carte grise d’un nom d’un tiers

Vous ne commettez aucune infraction en enregistrant la carte grise de votre voiture au nom d’un mineur ou d’une entreprise. Cette disposition préventive représente une astuce majeure pour éviter de perdre des points en cas de délit routier. L’affaire reste généralement sans suite après le paiement de l’amende. Mais, les autorités pourraient diligenter une enquête si vous récidivez fréquemment.

La contestation systématique

Lorsqu’un agent vous stoppe pour violation au Code de la route, niez l’infraction si vous avez conscience que vous ne disposez pas d’une grande réserve de points sur votre permis. Certes, vous faites preuve de malhonnêteté. Mais, cela peut vous éviter un retrait rapide de votre permis. En conséquence, vous refusez de parapher le PV et de payer immédiatement la contravention. En effet, l’administration vous octroie une réduction si vous payez l’amende dans un délai de trois jours. Prenez ce temps pour réfléchir, surtout si le retrait de point entrainera forcément la perte de vos permis.

Pour contester, plusieurs arguments peuvent se révéler efficaces. En fonction de l’infraction et du décor, vous pouvez évoquer un camion mal stationné. Pour un excès de vitesse, vous faites remarquer à l’agent que vous rouliez sur une trajectoire non rectiligne. Vous signifiez à l’agent que le radar a dû prendre une mesure erronée compte tenu de votre trajectoire. En cas de violation flagrante de feu rouge, suscitez un doute chez l’agent. Indiquez-lui qu’il a mal apprécié les faits en déduisant que le feu était au rouge. Peu importe la contestation évoquée, insistez pour que l’agent le notifie sur son carnet. Ensuite, prenez un maximum de clichés pour étayer vos allégations. Les passagers du véhicule peuvent témoigner en votre faveur, à condition de ne pas appartenir à votre famille. Dès que vous rentrez chez vous, vous transmettez une lettre de contestation à laquelle vous joignez un maximum de preuves. Pour la violation du feu rouge, vous plaidez pour un franchissement du feu orange. Cela vous évitera une amende de 135 € et la perte de 4 points sur votre permis de conduire. Dans les autres cas, vous demandez un classement sans suite.

L’ultime objectif de la contestation demeure le gain de temps pour empêcher le retrait de votre permis. Avec cette stratégie, vous disposez de 45 jours. Profitez de ce délai pour effectuer un stage de récupération de points. Si vous souhaitez obtenir des jours supplémentaires, vous exigez de passer au tribunal. Après la décision de condamnation, vous pouvez également interjeter appel pour jouer avec le temps. Cette astuce peut vous permettre de gagner des points pour éviter le retrait de votre permis, même quand vous perdez le procès. Elle se révèle aussi très efficace si vous vous trouvez à quelques semaines de la réattribution automatique de 12 points à votre permis. Toutefois, vous devez contacter un avocat spécialiste du permis de conduire pour espérer réussir avec de telles astuces. Vous devez supporter ses honoraires. De plus, l’amende devient salée lorsque vous perdez le procès. Mais, cela représente un moindre mal par rapport au retrait de votre permis de conduire.

L’examen de votre PV

À défaut de nier l’infraction, contentez-vous de récupérer le PV. Ensuite, scrutez-le minutieusement pour vérifier si l’agent l’a bien rédigé et que toutes les informations y figurent. Si vous relevez des imprécisions ou si le PV comporte des irrégularités, un avocat spécialisé pourra vous aider à le contester.

Jouer avec votre identité

Lorsque vous vous faites épingler pour excès de vitesse par un radar automatique, vous pouvez exiger la transmission du cliché. Ce dernier ne permet généralement pas d’identifier le conducteur. Il ne ressort que la plaque d’immatriculation. L’astuce consiste alors à affirmer que vous n’étiez pas le conducteur et que vous ne connaissez pas le coupable de ce délit. Vous devrez préparer quelques alibis sérieux. Cette stratégie vous aide à conserver vos points de permis, mais vous supportez l’amende. Une autre malice consiste à déclarer l’identité d’un frère ou d’un proche parent qui dispose suffisamment de points sur son permis. Toutefois, vous devriez recueillir son consentement préalable.

Vous pouvez également jouer avec plusieurs identités. En effet, un formulaire de réclamation accompagne l’avis de contravention en cas d’excès de vitesse. Vous signalez un autre conducteur à l’administration. Les autorités lui adressent un avis de contravention. Ce dernier accepte de payer, mais signale qu’il n’était pas non plus le conducteur. Il renonce à dénoncer le supposé réel chauffeur. Logiquement, l’administration enclenche une procédure pour pénaliser le titulaire de la carte grise. En général, cette démarche s’éternise, et le délai de prescription passe. Vous réussissez à échapper ainsi au retrait de point.

Ces différentes astuces constituent des déclarations mensongères. Les autorités peuvent détecter votre mauvaise foi, et vous subirez les rigueurs de la loi.

Recourir à un tiers pour le paiement

Lorsqu’un agent vous surprend en excès de vitesse ou en cas de violation du feu rouge, il vous délivre une contravention instantanément sur place. Le retrait de point n’intervient que si l’administration apporte la preuve que l’amende vous a été notifiée. Cette preuve représente le récépissé de paiement. L’astuce consiste à envoyer un proche pour effectuer le règlement à votre place. Les autorités ne pourront donc pas démontrer que la contravention vous a été transmise. Cette stratégie se révèle très efficace. Mais, elle peut vous conduire devant un tribunal.

Montre plus

Pierre

J'adore les voitures et encore plus les motos ! Je touche à tout, je les customise, les répare, je suis un grand fan de tuning. Ces engins n'ont donc plus aucun secret pour moi !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *