Auto

Comment vendre sa voiture hors d’usage ?

Se débarrasser de son véhicule lorsque celui-ci ne répond plus aux exigences et/ou est déjà dans un état de vétusté avancé est souvent la meilleure solution pour les particuliers ; y compris les entreprises également. La mise en vente de votre épave est la solution adéquate pour vous débarrasser de ce véhicule qui a tant servi, et qui normalement a droit à une retraite bien méritée. Quelles sont les solutions qui existent pour la vente de votre véhicule hors d’usage ?

Parmi les solutions les plus usuelles, recourir aux services d’un épaviste fait partie de celles qui ont le plus la côte auprès des particuliers. Voici quelques pistes qui vous aideront à faire une bonne affaire autant que le permettra l’état du véhicule.

Enlèvement d’épave par un épaviste agréé VHU

Lorsque votre véhicule, parce que vieux et dépassé, est qualifié d’épave, la solution la plus usuelle pour s’en débarrasser est de faire appel à des épavistes professionnels pour sa récupération.

Comment se passe l’enlèvement de l’épave

En France, seuls les professionnels épavistes sont compétents à prendre en charge votre voiture hors d’usage afin de la faire revaloriser dans des casses agréées selon les normes environnementales européennes requises. Il existe plus de 1600 centres agréés dans l’hexagone effectuant cette tâche d’enlèvement sans frais.

L’enlèvement de votre véhicule épave par l’épaviste agréé est donc une opération qui se fait sans coût supplémentaire. Néanmoins, des frais de prise en charge peuvent être appliqués selon les situations (accords entre le vendeur et l’épaviste ou situation géographique).

Quels sont les documents à produire pour se débarrasser de sa voiture hors d’usage.

Le particulier n’a besoin de produire que peu de documents pour l’enlèvement de son véhicule épave. Ces documents sont :

Suite à cela, l’épaviste remettra au propriétaire du véhicule le double du certificat de destruction de ce dernier.

Dans la norme, la vente de votre véhicule hors service à l’épaviste se fera au poids. Comme dans la plupart des cas, l’épaviste fera une estimation de la valeur de l’épave selon le poids du véhicule sachant que le prix du rachat du véhicule épave est de 140 € la tonne.

Quel sort pour le véhicule enlevé ?

Le véhicule hors d’usage, une fois enlevé par l’épaviste, est convoyé vers un centre VHU agréé. C’est en ce lieu que la voiture sera dépolluée. Elle subira les opérations de démontage de pièces encore en état pour recyclage. Une fois toutes les pièces pouvant être recyclés enlevées du véhicule, le reste de l’épave est envoyé pour l’ultime destination : le broyeur.

Vendre son véhicule en l’état à un particulier

Il est également possible de vendre son véhicule à un particulier qui en manifeste la volonté. Cela peut se faire par le biais des petites annonces ou via des sites de ventes de véhicules d’occasion (si la voiture est encore en état de marche).

Dans ce cas de figure, il est primordial de faire passer le véhicule hors d’usage au banc de contrôle technique qui est une disposition obligatoire pour vendre votre voiture. En effet, cette disposition a été rendu obligatoire depuis 2011 et le procès-verbal du contrôle technique doit être inclus dans le dossier de demande de de certificat d’immatriculation. Il est important de notifier que le contrôle technique doit être fait moins de 6 mois avant la reprise par l’acheteur sinon ce dernier peut annuler l’opération.

Lorsque le vendeur prend l’engagement de vendre son ancienne voiture sans le contrôle technique, il le fait à ses risques et périls, car cela entrainerait beaucoup de déconvenues. Pour faire simple, un véhicule vendu sans le fameux contrôle technique n’est pas éligible pour le renouvellement de sa carte grise. Ainsi, le nouveau propriétaire est dans l’incapacité de refaire sa carte grise ; le vendeur reste et demeure de facto le propriétaire de la voiture.

En ce qui concerne un véhicule hors d’usage

Dès lors que votre véhicule est hors service, vous n’avez pas le droit de le faire racheter par un particulier au risque d’écoper d’une amende pouvant atteindre 75 000 € et d’une peine d’emprisonnement. Seuls les professionnels épavistes ou les garagistes sont autorisés à racheter ce genre de véhicule afin de procéder à leur dépollution et leur revalorisation.

Combien espérer de votre véhicule hors d’usage

Afin d’obtenir la meilleure offre de rachat pour votre véhicule épave, il est conseillé de remplir le formulaire d’enlèvement épave, fournie par la majorité des centres agréés. Grâce à cet outil, il ne vous suffit que de quelques clics pour interroger les casse-autos près de chez vous pour recevoir des offres de rachat. Et le tour est joué. Il ne vous reste plus qu’à contacter la casse ayant fait la meilleure offre par rapport à votre véhicule HS (hors service).

Selon les renseignements apportés lors du remplissage du formulaire, l’épaviste pourra se déplacer vers vous pour un enlèvement sécurisé ou bien vous lui emmenez le véhicule par vos propres moyens.

La vente à l’export

Elle est aussi une solution pour vous débarrasser de votre véhicule hors d’usage. Par définition, la voiture d’export est une voiture vendue ou revendue hors de France, soit par une entreprise soit par un particulier. Au-delà des cas de véhicules qui sont produits sur le territoire et qui sont destinés à être exportés, cette rubrique fait uniquement référence à des véhicules qui ne peuvent plus faire partie du parc automobile français à cause de leur obsolescence notamment. Il s’agit là pour le propriétaire de rentabiliser sa vieille auto en l’exportant.

  • Rechercher un potentiel acheteur dans un pays étranger: afin de trouver un client pour acheter votre véhicule hors d’usage, le meilleur moyen est de passer une annonce sur les sites spécialisés pour ce genre de transaction. Le premier problème que vous rencontrerez est assurément la barrière de la langue. De plus, il est possible que vous ne soyez pas en mesure de rentrer en contact direct avec l’acquéreur ; ce qui vous limite dans la vérification des garanties et des informations fournies par ce dernier. Le paiement par virement bancaire est à ce jour, le moyen le plus sécurisé pour recevoir la somme convenue ;
  • Les formalités administratives spécifiques pour ce type de vente : l’exportation d’un véhicule est ce qui occasionne le plus de formalités administratives à la charge du vendeur. Avant toute chose, il est important d’informer la préfecture de votre projet. Voici la liste des pièces indispensables pour la vente à l’export.
    • Le justificatif du domicile actuel ;
    • Une pièce d’identité valide ;
    • La carte grise du véhicule mis en vente (carte grise barrée avec la mention « Vendu le ») ;
    • Une déclaration de cession (en deux exemplaires) ;
    • Une déclaration d’export.

S’agissant des véhicules accidentés, il est important de savoir que votre voiture peut être cédé à l’export dans certains pays centrale ou Orientale ou en Afrique noire ou au Maghreb. Là-bas, la législation est plus clémente quant à la circulation de ces types de véhicules. De plus, la loi française interdit aux particuliers de vendre par pièces détachées leur véhicule épave à l’export, quel que soit le pays de destination. Seuls les professionnels agréés ont la possibilité d’exporter des pièces détachées de voitures.

Bien qu’elle soit une solution, se débarrasser de votre auto en fin de vie par la méthode de l’export reste un domaine compliqué et difficile pour les particuliers novices. Il n’est pas rare de voir des particuliers baisser les bras face à l’immensité de la tâche pour vendre son véhicule hors d’usage à l’export.

Montre plus

Pierre

J'adore les voitures et encore plus les motos ! Je touche à tout, je les customise, les répare, je suis un grand fan de tuning. Ces engins n'ont donc plus aucun secret pour moi !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *