Auto

Recharge de voiture électrique : fonctionnement et différentes solutions !

Il est quasiment impossible pour l’homme contemporain de se passer de ce moyen de transport qu’est la voiture. Bien qu’ayant un impact néfaste sur l’environnement par les émissions de substances polluantes pour l’environnement, chacun a toujours continué de rouler tranquillement sa voiture. Une alternative sérieuse a émergé et prend de l’ampleur de nos jours. Se différenciant en plusieurs points de la voiture normale, la voiture électrique fait désormais partie de notre quotidien. Considérée comme une voiture du futur, son origine remonte au 19ème siècle, et elle a progressivement évolué depuis lors pour atteindre les versions que nous pouvons voir aujourd’hui. Bien qu’elle ne soit pas encore utilisée par la majorité des conducteurs de voiture, elle connait néanmoins une progression encourageante, ce qui devrait ravir les plus environnementalistes.

Une voiture électrique, qu’est-ce que c’est ?

Une voiture électrique est bien évidemment une automobile, qui comme toutes les autres, vous permet de vous déplacer d’un endroit à un autre. C’est une technologie qui prend de plus en plus d’ampleur dans l’univers des transports. Le véhicule se déplace grâce à la force électromotrice produite, le carburant dont avait besoin une voiture normale n’existe plus, sauf pour une voiture hybride. Les différences dans la constitution et dans le fonctionnement permettent de distinguer ces trois types de voitures.

  • Voitures entièrement électriques ou électromotrices

Ce sont des voitures qui fonctionnent, sans intervention d’un moteur thermique. Elles sont constituées de moteurs électriques dont l’alimentation dépend de batteries rechargeables. Une recharge régulière est donc obligatoire. Elles n’émettent pas, contrairement, aux voitures normales, de gaz polluants pour l’atmosphère. La conduite est silencieuse, pas de bruit au cours de votre trajet. Un autre élément qui fait la différence, c’est l’absence de la boite de vitesse.

  • Voiture hybride

Il s’agit de voitures parle dont le fonctionnement couple l’électrique au thermique. Un moteur thermique pour le carburant, et des batteries pour l’électricité, les deux fonctionnant parallèlement. On peut distinguer des configurations différentes où le moteur électrique assure simplement un rôle de soutien au moteur thermique, ou vice versa. On a également des voitures hybrides rechargeables qui permettent le rechargement de la batterie.

  • Voitures hydrogène

Dans ce type de voitures interviennent de nouveaux éléments : les piles à combustible. Elles sont à la base de l’électricité produite. Les batteries sont ici remplacées par les piles à combustible. Ces dernières, en combinant de l’hydrogène contenu dans la voiture à l’oxygène ambiant, produisent de l’énergie, au sein même de la voiture, pour la faire fonctionner. De la vapeur d’eau est également produite lors de cette réaction chimique.

Voiture thermique ou voiture électrique ?

Nous avons été habitués depuis longtemps à l’utilisation des voitures normales ou thermiques. Si la voiture électrique se positionne comme une voiture futuriste, il n’en demeure pas moins que la voiture thermique continue d’être la plus utilisée par les conducteurs.

Les différences entre les deux types d’engins se remarquent sur différents points qui peuvent jouer en faveur ou en défaveur de l’un ou l’autre modèle.

 

  • Une relative nouveauté

Même si la voiture électrique existait déjà au 19ème siècle, sa vulgarisation ne remonte pas toutefois à cette époque. Elle est donc une technologie assez nouvelle. Pour qu’elle puisse trouver sa place dans la vie courante des utilisateurs, il faudra du temps. Et ce qu’il ne faut pas oublier est qu’elle a déjà un concurrent de taille qui est bien assis dans le cœur des utilisateurs. Même si les ventes connaissent une hausse encourageante, la voiture électrique a du chemin à faire pour s’imposer sur le marché.

  • Une raison économique

Ceci constitue un point capital pour celui qui aspire à l’achat d’une voiture électrique. À l’achat, une voiture électrique coûte bien évidemment plus cher qu’une voiture thermique, malgré les subventions. Cela constitue probablement le point qui décourage les futurs acheteurs. Toutefois, le coût de la recharge par contre n’est pas très significatif, et peut même être gratuit. Pour l’entretien, il est également moins coûteux que pour les voitures thermiques.

  • La pression écologique

N’émettant pas de CO2, la voiture électrique constitue une alternative vers laquelle se tournent les regards des plus environnementalistes. Pour atteindre les objectifs en termes de préservation de l’environnement, les conducteurs seront probablement de plus en plus encouragés à adopter ce véhicule, ce qui pourrait contribuer à un essor significatif dans les années à venir. L’impact négatif nul sur l’environnement est toutefois à nuancer, quand on prend en compte la production et le recyclage de ces engins.

La recharge des voitures électriques : un impératif

Tout comme une voiture thermique a besoin de carburant pour fonctionner, une voiture électrique a également besoin de se recharger pour fonctionner. Un impératif qui peut décourager, car cette opération prend bien plus de temps qu’une recharge de carburant. Elle constitue le point central dans l’utilisation des voitures électriques. Pour les voitures entièrement électriques ou les voitures hybrides rechargeables, elles doivent procéder à cette opération régulièrement. Vous pouvez vous renseigner pour recharger votre véhicule électrique.

Rechargement privé ou public ?

Deux options principales sont laissées au conducteur pour la recharge d’une voiture électrique. Le choix lui revient, entre la recharge privée ou publique. Si la recharge privée peut être confortable, chez soi, la recharge publique s’impose pour les trajets de longue distance, lorsque l’autonomie du véhicule est dépassée. Le coût de la recharge, contrairement au prix d’achat du véhicule, n’est pas exorbitant, et peut même être gratuit.

  • La recharge à domicile ou recharge privée

Cette option se révèle être la plus simple, et la plus pratiquée. Vous pourrez tranquillement recharger votre voiture alors que vous êtes à votre domicile. Une prise domestique peut être utilisée à l’aide du câble fourni avec la voiture, même si elle n’a pas été en réalité conçue à cet effet. L’autre option de l’installation d’une borne de recharge à cet effet, conçue pour ce genre de cas, comme une wallbox. Cela vous permet dans ce cas de gagner du temps à travers une recharge plus rapide que sur une prise domestique normale.

  • La recharge sur les bornes publiques

Elle s’effectue dans les lieux publics. On peut distinguer les parkings, les centres commerciaux, ou un espace aménagé à cet effet. On a également les bornes de recharge rapides situées sur les autoroutes. Elles permettent de gagner un maximum de temps. La recharge est souvent gratuite dans certains espaces publics, comme les centres commerciaux. Une carte d’abonnement est nécessaire dans d’autres espaces publics.

Durée de rechargement

Ce paramètre est peut-être celui qui peut décourager dans l’utilisation d’une voiture électrique. Si vous rechargez votre voiture électrique sur une borne privée, à domicile, cela vous prendra plus de temps que sur une borne rapide sur autoroute, par exemple. Une prise domestique peut prendre une vingtaine d’heures pour la recharge totale du véhicule, durée qui est divisée en deux ou trois pour une wallbox. Une borne publique fonctionnera à peu près comme une wallbox, mais une borne rapide ou accélérée pourra vous permettre une recharge en moins d’une heure.

Recharge et autonomie

L’autonomie constitue un point important pour un futur acquéreur d’une voiture électrique. Tout conducteur est veut connaître la distance qu’il peut parcourir avant de se retrouver devant l’impératif de la recharge. Une voiture électrique peut normalement tenir les trajets quotidiens, entre environ 100 et 300 kilomètres. Mais pour des trajets plus étendus, il sera nécessaire de compter sur les bornes de recharge publiques pour pouvoir atteindre sa destination. On note une hausse de ces points de recharge publique sur les cinq dernières années en France. Ce qui est de nature à encourager les futurs acheteurs et les conducteurs actuels. On note toutefois plusieurs facteurs qui peuvent influencer l’autonomie d’une voiture électrique, ce qui en fait une autonomie plutôt relative. On peut citer :

  • La puissance de la batterie de la voiture ;
  • Le style de conduite du conducteur et la vitesse ;
  • La route pratiquée ;
  • Les conditions météorologiques ;
  • Le poids que transporte le véhicule : bagages, passagers à bord.

Des perspectives d’avenir 

On peut commencer par s’imaginer un monde avec une majorité de voitures électriques, vu l’engouement que cela crée, surtout sur le plan environnemental. Des interdictions dans les années à venir sur les ventes de voitures thermiques sont annoncées dans des pays. On note déjà une hausse de l’installation des bornes de recharge publiques. Une voiture électrique ne peut fonctionner, sans recharge régulière, ce qui en fait un sujet important. Selon les recherches, dans l’avenir, les voitures électriques pourraient se recharger par induction. Plus besoin du câble à relier à une borne de recharge. Les véhicules pourraient même se recharger en roulant. Des études sont menées sur le sujet pour cerner la faisabilité de la chose. Même si cela ne semble pas accessible pour le moment, et les travaux à effectuer pour la mise en œuvre d’une telle technique très importants, cette option semble bien intéressante en matière d’autonomie de la voiture électrique. Peut-être est-ce le moment d’en essayer une ? Si l’expérience vous satisfait, il existe même des bonus à la reconversion pour encourager à passer à la voiture électrique.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *