Auto

Voiture pour personne à mobilité réduite : Comment faire le bon choix ?

Pour les personnes à mobilité réduite, il n’est pas évident de réussir sur un coup de tête le choix de leur voiture. Ce type d’engin à des caractéristiques bien précis qui doivent être pris en compte au moment de faire le choix du véhicule. Les voitures spécialisées permettent aux personnes à mobilité réduite de rouler pendant de longues heures sans aucun problème. Pour mieux profiter des avantages qu’elles peuvent vous apporter, trouvez dans cet article les éléments à prendre en compte au moment du choix de votre voiture.

Les principaux éléments d’une voiture pour personnes handicapées

Si vous êtes à la recherche d’une voiture spécifique pour une personne handicapée, il faudra commencer par vérifier certains éléments indispensables. Commencez par inspecter l’état des sangles à enrouleur qui servent à immobiliser une personne en fauteuil roulant. Toutes les sangles doivent être dépourvues de traces d’usure pour une sécurité optimale du conducteur handicapé. Prenez le soin de vérifier qu’aucune trace n’est présente au niveau du décaissement et des charnières de rampe d’accès. Une fois tous ces éléments inspectés, il faut également :

  • Tester le fonctionnement des suspensions pneumatiques ;
  • Vérifier l’état des rampes d’accès automatique ;
  • Assurer un entretien régulier des plateformes élévatrices.

Comme vous pouvez le voir sur le site de Allied Mobility, ces différents éléments sont communs à toutes les voitures pour personnes à mobilité réduite.

Quelle voiture pour quel handicap ?

Quand on recherche un véhicule pour personne handicapée, il est important de s’assurer que la composition du véhicule convienne à la situation de son futur utilisateur. Pour cela, les personnes paraplégiques dont les deux jambes sont non-fonctionnelles doivent s’assurer que l’accélération et le système de freinage peuvent être commandé par la main. Cette configuration permet aux personnes à mobilité réduite de conduire uniquement grâce aux membres supérieurs.

Pour les personnes hémiplégiques, une voiture dotée d’un système d’accélérateur-freins tirer-pousser serait idéale. Cette configuration s’adapte aux personnes ayant un handicap au niveau d’un bras et d’une jambe. Si le conducteur a une jambe fonctionnelle, il faut opter pour un véhicule doté d’une pédale inversée.

« Peu importe le handicap, il est toujours possible de trouver un véhicule adapté ».

Dans le cas d’un voyage, vous pouvez voir ici les différentes alternatives qui s’offrent à vous.

Quelques critères de choix d’un véhicule TPMR

Au moment de passer au choix définitif d’un véhicule pour personnes handicapées, il faut prendre plusieurs critères en compte. Vous avez le choix entre plusieurs modèles, que ce soit le monospace, le ludospace ou la fourgonnette. Pour le choix du véhicule, il faut commencer par prendre en compte les personnes qui seront transportées en fauteuil roulant. Avec un fourgon, il est possible de transporter entre 2 et 6 personnes en fauteuil roulant. Le principal avantage de ce type de véhicule est qu’il est suffisamment spacieux pour contenir des bagages et des outils utiles pour personnes à mobilité réduite. Pour choisir ce type de voiture, il faut également miser sur les critères de sécurité. Un conducteur de fourgon doit obligatoirement avoir un permis B.

En dehors des fourgons, de nombreux autres modèles de voiture TPMR sont disponibles sur le marché. Il vous revient donc de faire un choix selon l’utilisation réservée au véhicule. Toutefois, la technologie se met aux services de l’automobile pour proposer des véhicules autonomes comme présentés dans cet article.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *