Auto

Voiture immobilisée sur un parking : Quelle assurance auto choisir ?

Du fait d’un voyage ou d’une autre situation particulière (incapacité médicale de conduire, réparations en cours, etc.), il arrive qu’on soit obligé de garer son véhicule au parking pour une durée plus ou moins longue. Dans ces cas, continuer à assurer ledit véhicule est souvent considéré comme une perte d’argent par le propriétaire. Sauf que vous n’avez pas vraiment le choix. Que la voiture soit en circulation ou non, vous avez une obligation légale de lui assurer une couverture. Il ne vous reste plus donc qu’à souscrire la meilleure assurance auto qui correspond à vos besoins. Découvrez dans cet article le type d’assurance auto à choisir pour votre voiture immobilisée, selon le cas.

Pourquoi est-ce une obligation d’assurer sa voiture immobilisée ?

Le code des assurances impose que tout véhicule qui n’est pas hors d’état de nuire soit assuré. En cela, l’articleL211-1 du même code entend par véhicule « tout véhicule terrestre à moteur, c’est-à-dire tout véhicule automoteur destiné à circuler sur le sol et qui peut être actionné par une force mécanique sans être lié à une voie ferrée, ainsi que toute remorque, même non attelé ». Cette couverture constitue une protection pour le véhicule, les usagers extérieurs ainsi que pour le propriétaire.

En cas d’effraction, de vol ou encore d’explosion ou d’incendie, l’assurance prend en charge les dommages causés pourvu que le véhicule soit couvert. La prise en charge par l’assurance sera fonction de la formule pour laquelle le propriétaire du véhicule a souscrit.

Quelle assurance auto pour sa voiture immobilisée ?

De la garantie Responsabilité Civile ou assurance auto au tiers au contrat d’assurance auto à l’usage en passant par l’assurance auto temporaire, vous disposez d’une multitude d’offres qui répondent à vos différents besoins.

Assurance auto au tiers

C’est le contrat d’assurance à choisir lorsque vous êtes sûr de ne plus conduire votre voiture pendant une longue période. Il s’agit d’un service d’assurance qui assure la couverture pour les dommages créés par votre véhicule immobilisé contre autrui. Ces dommages concernent par exemple les cas d’incendie, d’explosion ou encore les éventuels accidents de la route occasionnés par votre véhicule lorsqu’il est volé.

Par contre, elle ne prend pas en compte les dommages subis par votre véhicule ni le conducteur. Cependant, l’assurance auto au tiers est largement suffisante pour couvrir les risques occasionnés sur les tiers. Dans ce cas, il faudra prendre en compte le fait que vous êtes exposé à peu de risques personnels, et que les éventuels dommages matériels sur votre voiture sont a priori minimes.

Toutefois, si votre voiture est stationnée dans un quartier pas très sécurisé et possède une grande valeur financière, l’idéal serait d’adhérer à une garantie optionnelle en complément de la garantie Responsabilité Civile. Ce service additionnel protège votre véhicule contre :

  • le vol ;
  • l’incendie volontaire ;
  • l’effraction ;
  • ou le vandalisme.

Pour souscrire ce type d’assurance, il vous suffira de vous rendre dans n’importe quelle banque traditionnelle de même que dans toutes les compagnies d’assurances. Elles vous présenteront les différentes formules disponibles et vous aideront à faire un choix conséquent. Pour obtenir plus de détails sur les assurances auto, rendez-vous sur les sites internet dédiés comme sur un comparateur d’assurance auto par exemple.

Restreindre les garanties inutiles

Lorsque vous disposez déjà d’un contrat d’assurance auto tous risques, il est possible de le modifier lorsque votre véhicule devient hors circulation. Un véhicule immobilisé n’a pas besoin d’autant de couvertures qu’un véhicule en circulation normale. Les avantages dont vous disposiez avec le contrat d’assurance auto tous risques deviennent superflus. Réduire les garanties sans intérêt comme la garantie en cas de panne, la garantie dommage collision, la garantie vol, ou encore l’assistance routière devient nécessaire. Grâce à cette restriction, vous pourrez réaliser des économies.

Il suffit de solliciter une modification de contrat auprès de votre assureur en lui envoyant une lettre qui détaille votre requête. Il dispose de 15 jours pour vous donner une réponse. Grâce à la loi Hamon, en cas de rejet de votre demande par la compagnie d’assurance, vous avez la capacité de résilier le contrat en cours et de vous engager auprès d’un autre assureur.

Assurance auto sur mesure

À l’inverse de l’assurance auto au tiers, il existe des contrats d’assurance qui vous permettent de rouler de temps à autre. Il s’agit entre autres de :

  • l’assurance temporaire ;
  • l’assurance au kilomètre ;
  • et l’assurance week-end.

Ces formules sont adaptées pour les personnes qui n’utilisent leur véhicule que de façon très ponctuelle et qui la gardent stationnée au parking ou au garage.

En outre, il existe d’autres alternatives s’inscrivant dans le même sens. C’est le cas par exemple de l’assurance auto à l’usage encore dénommée Pay When You Drive. Elle présente d’énormes avantages tels que :

  • la prime calculée au nombre de jours d’utilisation de la voiture ;
  • les forfaits 24 h qui se déclenchent seulement au moment de conduire ;
  • la couverture automobile même à l’arrêt ;
  • et l’abonnement qui est mensuel.

Ce sont ces divers atouts qui expliquent le succès de ce contrat auprès des usagers.

Outre ces diverses offres d’assurance, il est possible pour ceux qui sont toujours entre deux avions, de solliciter les services d’une agence de voiturier. Le plus simple est de solliciter un service de voiturier en aéroport pour gagner en temps et en argent. L’avantage de souscrire ce type d’abonnement c’est qu’ils s’occupent de la couverture du véhicule en votre absence.

De plus, ils s’assurent de garer votre voiture dans un parking sécurisé et de l’entretenir jusqu’à votre retour. Ce service peut vous revenir moins cher qu’un parking classique.

Cas particulier du véhicule hors d’état de nuire

À ce stade, nous sommes tous conscients qu’il est primordial d’assurer son véhicule même lorsqu’il est immobilisé afin de respecter la loi. Néanmoins, il existe un contexte particulier qui donne la possibilité de se passer d’une couverture automobile ou de rompre son contrat d’assurance auto. Cela concerne le véhicule inapte à la circulation et qui ne peut nuire aux tiers.

Ainsi, pour bénéficier du droit de ne pas assurer son véhicule immobilisé, il faudrait que le véhicule ne présente aucun danger pour les tiers. Pour cela, les conditions suivantes doivent être réunies : véhicule surélevé (roues démontées), batterie et carburateur démontés, moteur défectueux. Ces dispositions permettent de prévenir un incendie ou une explosion.

On comprend ainsi qu’un véhicule qui est hors d’usage peut ne pas être assuré. Dans le cas d’espèce, il est considéré comme un déchet et devra être traité comme tel, c’est-à-dire déposé au centre de traitement VHU (véhicule hors d’usage).

Il faudra bien évidemment arrêter de conduire la voiture et prouver qu’il n’est plus d’usage. Dans ce cas, vous vous exposez à de fortes amendes allant de 500 euros jusqu’à 3 750 euros en cas de poursuites. Cependant, bien qu’il ne constitue plus une menace pour un tiers, le risque qu’un dégât survienne n’est pas zéro. De ce fait, il est conseillé de souscrire quand même une assurance hors circulation dont le coût est minime. Autrement, vous assumerez seul les dégâts qui pourraient advenir en cas de sinistre.

Quel est le coût d’une assurance pour un véhicule immobilisé ?

Le prix de revient des contrats d’assurance automobile pour les véhicules stationnés dépend de plusieurs facteurs. Cependant, il ne dépasse jamais celui d’une assurance automobile classique (assurance tous risques ou couverture intermédiaire).

La prime de votre souscription est fixée sur la base du type de contrat choisi (assurance auto au tiers, assurance auto à l’usage…), des conditions du contrat et de la valeur du véhicule (véhicule neuf, voiture de collection, voiture de luxe…) à assurer. Votre profil et la place de parking sur laquelle est garée votre voiture sont également pris en compte pour calculer le montant de votre cotisation. Moins votre place de parking est sécurisée et plus important sera le montant de votre prime d’assurance auto.

Ainsi, le coût de l’assurance auto pour les véhicules garés sur les parkings collectifs couverts ou dans les box sera moindre par rapport à ceux des véhicules garés sur les places de parking dans la rue. Cela s’explique par le fait que le risque de dommages dans les premiers cas est moindre. Aussi, assurer si possible le parking quand il vous appartient peut s’avérer nécessaire.

Par ailleurs, les coûts ne sont pas les mêmes d’une compagnie à une autre. Les contrats d’assurance en ligne reviennent la plupart du temps moins chers que ceux des agences. En effet, en agence, ils appliquent des frais de gestion ou de commissions d’intervention. Les contrats d’assurance hors circulation sont les formules les moins chères. Ensuite viennent les garanties optionnelles puis les formules au tiers. Pour faire le maximum de profit, pensez à étudier différentes offres en utilisant les comparateurs en ligne.

Pour rappel, vous pouvez changer d’assureur ou modifier votre contrat à tout moment après la première année, et ce, gratuitement. Vous ne devrez payer aucuns frais ni pénalité. Les démarches de résiliation de contrat se font entre assureurs. La procédure demande que le nouvel assureur se rapproche de l’ancien.

Voilà ! Vous savez désormais l’essentiel pour choisir votre assurance pour voiture immobilisée.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *