Actualités

Pièces détachées de vélos : Où et comment les acquérir à prix abordable ?

Tout propriétaire et/ou conducteur de vélo le sait très bien : il faut parfois, si ce n’est régulièrement, changer ses pièces lorsque celles-ci viennent à s’user ou à ne plus fonctionner correctement. Par ailleurs, ce n’est pas un crime de vouloir parfaire son équipement en procédant à la pose d’accessoires. Où donc et comment trouver ces pièces détachées sans se ruiner ?

Où se procurer des pièces détachées de vélos

Vous pouvez vous procurer les pièces détachées ainsi que les accessoires de vélos chez les vélocistes. Vous pouvez également faire vos achats dans les boutiques en ligne opérants dans le domaine. Par exemple, les pièces détachées pour Solex sont disponibles à des prix bas et vous sont rapidement livrées. Par ailleurs, les grandes enseignes de sport mettent à votre disposition des pièces détachées et des accessoires de vélo. Enfin, vous pouvez toujours vous adresser aux particuliers qui vendent ou font des échanges de pièces de deuxième main ou d’accessoires. Attention ! Si vous possédez un vélo de très haut de gamme, il vaut mieux vous rapprocher directement de la marque d’origine pour prendre vos pièces détachées.

Quelles sont les précautions requises pour l’achat de pièces détachées de vélo ?   

Il est très important de prendre quelques précautions avant d’acheter une ou des pièces détachées de vélo :

  • tout d’abord, il faut s’assurer que la pièce en question et le vélo qu’elle doit servir à réparer ou modifier sont bien compatibles ;
  • ensuite, il faut se renseigner sur les caractéristiques de votre modèle de vélo. Parmi les données à connaitre absolument figurent : la marque, mais aussi le numéro de modèle ou encore la taille ;
  • il faut enfin recueillir des informations détaillées sur la pièce détachée. Sa fiche technique doit clairement présenter ses dimensions et ses composants. Elle doit également renseigner sur sa structure tout comme sur son entretien.

La meilleure voie pour s’assurer de faire l’acquisition de la pièce détachée convenable est de se déplacer dans une boutique spécialisée. Vous pourrez alors vous faire conseiller par un commercial qui a de l’expérience.

Est-ce possible d’assembler soi-même les pièces détachées ?

Le cycliste peut tout à fait procéder lui-même à l’entretien ou à la réparation de son vélo. Mais pour cela, il doit se munir des outils et accessoires indispensables. Il s’agit :

  • d’un support vélo d’atelier. Grâce à un tel support, le cycliste pourra intervenir en plaçant le cycle à la bonne hauteur. Il lui sera alors aisé de démonter les pièces originales, de monter les nouvelles et d’entretenir le vélo ;
  • l’outillage. Il s’agit entre autres du kit de clés (clef de 10 ; clef de rayon ; clef à pédale ; clef BTR ; clefs plates ; clés Torx,…), d’un démonte-pneu, d’un tournevis cruciforme, de pinces, d’un pied à coulisse, d’un maillet, d’un testeur d’usure de chaîne et d’une dérive-chaîne

Sachez que vous n’avez absolument pas à être un bricoleur de génie pour travailler sur votre vélo. Il vous suffit d’avoir quelques connaissances basiques et vous serez alors paré.

Comment réparer son vélo soi-même ?    

Nous vous exposons à présent, les gestes utiles pour réparer votre vélo. Nous abordons tous les problèmes fréquents touchant aux freins, à la chaîne, à la potence, au cintre et à la jante.

Les freins

Au niveau des freins de votre vélo, les réparations récurrentes concernent :

  • le changement des patins ; et,
  • le changement des câbles de frein

Vous devez changer simultanément les deux patins du vélo :

  • dans un premier temps, il faut enlever le câble des mâchoires ;
  • il faut ensuite dévisser les vis maintenant sur le vélo, les patins ;
  • il faut alors placer les nouveaux patins puis remettre en place les rondelles et resserrer les vis ; et enfin,
  • il faut vérifier que les deux patins sont parallèles à la jante.

En ce qui concerne le changement de câbles de frein, sachez déjà que vous devrez forcément y faire face un jour. Et plus vite que vous ne l’imaginez peut-être ! En effet, ils se détériorent rapidement du fait de leur usage régulier. Pour changer un câble de frein :

  • enlevez le câble des mâchoires et pressez la ferraille servant de protection dans le but de la retirer ;
  • dévissez la vis retenant le câble puis par la poignée, faites sortir le câble ;
  • procédez au graissage du nouveau câble à installer et glissez ce dernier dans la poignée ;
  • glissez les composants du câble après avoir fermé la ferraille ;
  • ajustez le câble dans les mâchoires et en le maintenant d’une main, tirez-le fortement de l’autre main ;
  • pour finir, n’oubliez pas de serrer la vis et de remettre en place la ferraille de protection.

La chaîne

Le changement de chaîne se fait comme suit :

  • on coupe la chaîne à changer ou on la dérive ;
  • on la fait glisser jusqu’à ce qu’elle sorte totalement ;
  • on procède ensuite à l’installation de la nouvelle chaîne que l’on dispose sur le dérailleur avant ;
  • on place la nouvelle chaîne sur le dérailleur arrière après avoir fait tourner le dérailleur ;
  • on glisse alors la chaîne, d’abord sur la roulette de gauche, puis sur celle de droite et au moyen d’une dérive-chaîne, on ferme la chaîne.

La potence

Voici comment procéder pour changer la potence d’un vélo :

  • enlevez les vis maintenant la potence dans le cadre ;
  • localisez sans y toucher l’étoile en plastique qui se trouve sur le pivot de la fourche ;
  • enlevez par la suite le bouchon ainsi que les vis du pivot ;
  • enlevez la potence à changer en le faisant coulisser vers le haut ;
  • placez la nouvelle potence en le faisant coulisser du bas vers le haut ;
  • remettez le bouchon et les vis du pivot ; et,
  • replacez les vis du cadre.

Toutes les vis sont placées suivant l’ordre de la diagonale. Par ailleurs, faites bien attention à ce que le cadre ne décale pas de la roue. Dans le cas où vous noterez que les deux ne sont pas alignés, il faudra visser ou dévisser les vis.

Le cintre

Le remplacement du cintre est un jeu d’enfant :

  • il faut d’une part retirer les poignets ainsi que les manettes et la sonnette retenant le cintre à remplacer au vélo ;
  • il faut d’autre part dévisser le cintre, l’enlever et placer le nouveau cintre.

La jante

Au niveau de la jante, deux opérations sont courantes à savoir :

  • le dévoilage d’une roue ; et,
  • le changement d’un rayon.

À la suite d’un choc ou d’un accident, il peut arriver que les rayons se desserrent. Auquel cas, la roue ne tournerait plus droit. Ce qui représente un danger potentiel et provoque l’usure de la roue comme des freins. Il n’est pas indiqué de dévoiler une roue lorsque celle-ci s’est fortement tordue. Il faut définitivement la changer. Et pour ce faire :

  • on serre ou on desserre les rayons et on utilise une clef à rayon pour remettre la roue droite ;
  • on serre évidemment à droite si la roue penche vers la droite et à gauche si elle penche vers la gauche.

Quant au changement de rayon, il se fait :

  • en démontant la roue du pneu à la chambre à air. Car c’est à l’intérieur de la roue que se trouve la tête du rayon ;
  • en dévissant ensuite la tête du rayon ;
  • en sortant le rayon : il faut, pour réussir l’opération, le faire glisser dans le moyeu ;
  • en plaçant un nouveau rayon de taille identique : celui-ci doit être glissé par le même trou que celui utilisé pour le rayon enlevé ;
  • en vissant à l’intérieur de la jante, la tête du nouveau rayon ;
  • en replaçant la chambre à air au bon endroit, c’est-à-dire dans la jante du pneu ; et enfin,
  • en remettant le pneu sur le vélo après l’avoir gonflé.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour réparer votre vélo ?

Recourez aux services d’un professionnel si vous n’avez pas envie de vous salir les mains ou si vous savez au fond de vous que vous n’êtes pas capable de vous en sortir par vous-même ! De toute façon, il n’y a que des avantages à s’adresser à un professionnel qui a du métier :

  • il a suivi une formation dans le domaine de l’entretien et de la réparation de vélo ;
  • il n’installera pas sur votre vélo une pièce non compatible ;
  • vous aurez la garantie d’un travail réalisé avec soin ;
  • le professionnel répondra des opérations ainsi que de la qualité des pièces détachées ; et,
  • il vous retournera votre vélo dans un état de fonctionnement optimal.

Sachez que les réparateurs de vélos n’ont que rarement besoin de beaucoup de temps pour vous satisfaire. Et selon les tâches à mener, il vous vous faudra prévoir payer votre réparateur entre 20 et 40 euros de l’heure.

Quels sont les prix des pièces détachées de vélo ?

Les prix des pièces détachées de vélos varient fortement.

Les prix sont en effet tributaires de nombreux facteurs tels que le fabricant, la qualité de la pièce, ou encore le type de vélo.

En général, sachez qu’il vous faut compter :

  • entre 6 à 10 euros, pour un patin de frein ;
  • entre 3 à 7 euros, pour une paire de chambres à air ;
  • entre 160 et 250 euros, pour une paire de roues VTT ;
  • entre 1 500 et 1 700 euros, pour une paire de roues carbone (pour un vélo de route) ;
  • entre 20 et 30 euros, pour une tige de selle alu ;
  • au moins 10 euros, pour une chaîne de vélo d’au plus 8 vitesses ;
  • au moins 20 euros, pour le modèle moyenne gamme d’une selle de vélo ;
  • au moins 15 euros, pour une pédale alu (pour vélo de route) ;
  • entre 50 et 70 euros, pour une pédale de grande marque ;
  • entre 10 et 12 euros, pour un pneu de vélo enfant (de 20 pouces) ;
  • entre 7 et 12 euros, pour un garde-boue (pour VTT) ;
  • entre 20 et 30 euros, pour une plaquette de frein en cuivre ;
  • entre 110 et 130 euros, pour un frein à disque ; et,
  • entre 15 et 20 euros, pour un disque de frein.

Comme les prix sont très variables, veuillez procéder à des comparaisons entre les différentes offres ou les sites internet dédiés. À ce propos, les pièces solex apparaissent comme très abordables.

Comment bien nettoyer et entretenir son vélo ?

Un vélo tout neuf est toujours très agréable à enfourcher. Parce que tout y fonctionne de manière impeccable et tous les rouages sont réglés comme cela se doit. Voulez-vous ressentir pendant longtemps le même plaisir à monter sur votre vélo ? Voulez-vous éviter qu’il prenne trop tôt un coup de vieux et vous oblige après seulement quelque temps à changer plusieurs de ses pièces ? Si oui, alors, il vous faut procéder à son nettoyage et son entretien réguliers !

En effet, les saletés provenant de la poussière, des résidus routiers ou encore des intempéries sont susceptibles d’exercer une action corrosive sur les pièces de votre vélo. Et ce faisant, ses performances s’altèrent. Vous devez donc entretenir votre vélo selon l’usage que vous en faites. Dans le cas des VTT ou autres vélos de course, il vous est recommandé de les nettoyer après chaque utilisation. En revanche, lorsque vous vous servez d’un vélo moins souvent ou moins intensément, nettoyez-le :

  • tous les sept jours, si vous l’utilisez journellement ; et,
  • une fois par mois, si vous ne l’utilisez qu’à deux ou trois reprises chaque semaine.

Peu importe le cas dans lequel vous vous situez, voici ce qu’il vous faut pour nettoyer votre vélo :

  • un seau ;
  • un chiffon propre et sec ;
  • des brosses spécialement conçues pour le nettoyage de vélo ;
  • des éponges ;
  • des produits nettoyants tels que le spray nettoyant vélo ou encore les lingettes nettoyantes et dégraissantes ;
  • un dégraissant ;
  • un lubrifiant vélo ;
  • de la graisse pour vélo ; et,
  • de l’huile pour chaîne de vélo

Avant de nettoyer le vélo :

  • positionnez-le dans un coin propre et qui vous laisse assez de place pour vous mouvoir sans problème autour du vélo. L’idéal est de disposer d’un support vélo. Sinon, il faut soit retourner le vélo, soit le poser contre un mur ou un arbre ;
  • séparez ensuite les différents éléments tels que les roues et accessoires que vous pourrez laver séparément (bidon, sacoche…).

Procédez alors à un nettoyage en gros du vélo puis à son dégraissage. Dès que vous aurez remarqué que la graisse a été suffisamment dissoute par le dégraissant, passez au rinçage. Servez-vous d’un tuyau d’arrosage. Ou si vous préférez, utilisez votre seau d’eau et votre éponge. Rincez aussi bien le cadre dans son ensemble que les roues. Ce rinçage vous permet de vous débarrasser des principales impuretés, de la poussière, de la boue ou encore des traces noires.

Après le rinçage, vous vous servez d’huile de coude et d’une brosse pour frotter les pignons, les moyeux, la chaîne, les plateaux, mais aussi les rayons, les roues, le cadre, les étriers de freins tout comme les endroits difficiles d’accès. En fonction de l’élément à frotter, il vous faudra une brosse dure, une brosse ronde ou une éponge.

Enfin, faites un second rinçage et séchez votre vélo. Le séchage du vélo est très important. On essuie d’abord délicatement la chaîne, les étriers et les dérailleurs. Avant de passer au cadre. C’est de cette façon qu’on évitera que les pièces ne se rouillent ou ne se détériorent rapidement. Dès que vous finissez le nettoyage de votre vélo, vous devez procéder :

  • à la lubrification de la transmission avec de l’huile en silicone ; et,
  • au graissage des dérailleurs, des câbles et des freins avec de préférence un lubrifiant en téflon.

Et voilà ! Vous pourrez jouir de votre vélo un long moment, avant de devoir en changer des pièces.

 

 

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *